La vie de Robert et Clara Schumann en un poème

La musique de Robert Schumann, la musique de Clara Schumann, leurs lettres, passionnées, enflammées, racontent leur vie. Ce spectacle, sous forme d’un “poème musical”, est né de la rencontre et de l’amitié d’artistes d’exception, et de leur amour pour la musique. Ainsi, une comédienne, Brigitte Fossey, un pianiste, Didier Castell-Jacomin, une artiste lyrique, Laurence Malherbe, et un violoncelliste, Dimitri Masslennikov, nous dévoilent avec pudeur, élégance et passion l’intimité de ce couple mythique et romantique.

Brigitte Fossey, récitante

Brigitte Fossey reçoit le Prix d’interprétation au Festival de Venise à cinq ans, pour le rôle de Paulette dans Jeux Interdits. Ce film de René Clément marque le début d’une grande carrière jalonnée de rencontres avec des réalisateurs aussi prestigieux que François Truffaut, Robert Altman : Quintet aux côtés de Paul Newman (Prix d’interprétation Féminine / Festival d’Avellino/ Italie) Claude Sautet, Claude Pinoteau (aux côtés de Claude Brasseur, elle est la mère de Sophie Marceau dans La Boum 1 et La Boum 2), Bertrand Blier, Daniel Moosman, Edouard Molinaro, Robert Enrico, Helma Sanders, Krzysztof Zanussi : L’Impératif (Prix spécial du Jury/ Festival de Venise), Emidio Greco, Benoît Jacquot, Faut pas lui Dire film belge réalisé par Solange Cicurel qui remporte un vif succès en 2017 et tant d’autres… !

Aussi populaire que talentueuse, elle incarne des personnages forts de séries ou de téléfilms, comme Les Gens de Mogador, l’Affaire Caillaux (Prix d’interprétation au Festival de Chianciano / Italie) ou Le Château des Oliviers (pour lequel elle reçoit un Sept d’Or dans le rôle d’Estelle Laborie) Plus récemment elle participe à la série policière Jusqu’au Dernier réalisée par François Velle, Quartier de Banques réalisé par Fulvio Bernasconi. Tout récemment elle a tourné avec des réalisateurs tels que Philippe Harel, Alexandre Laurent, Édouard Deluc

Au théâtre, elle interprète Molière, Marivaux, Tchekhov, Ionesco, Pinter, Planchon, Prévert, Cocteau…

Elle collabore également à de nombreux Spectacles Littéraires et Musicaux. Elle participe à des Festivals de musique en tant que récitante d’oratorios comme Jeanne au Bucher de Arthur Honegger (Festival de Nohant, de Saint Riquier, Festival de La Chaise-Dieu, Festival d’Angers, Opéra Graslin de Nantes, etc.) En 2017 elle est l’invitée d’honneur du Festival Bach de Toul, en enregistrant Le Chemin de Croix de Paul Claudel et en se produisant dans Pierre et le Loup et l’Histoire du Soldat de Stravinsky sur le texte de Charles Ferdinand Ramuz. Elle est régulièrement sollicitée pour des concerts-lectures avec entre autres Patrice Fontanarosa, Yves Henry, François Chaplin, Pascal Amoyel, Amanda Favier, le Quatuor Adelys…


Didier Castell-Jacomin, pianiste

Disciple de Catherine Collard, Georgy Cziffra et de Fausto Zadra, lui-même disciple de Vincenzo Scaramuzza, Didier Castell-Jacomin, est un interprète reconnu qui a déjà joué sur les plus grandes scènes. Exilé volontaire de France, Didier Castell-Jacomin poursuit une carrière internationale remarquable et enviée de nombre de ses collègues. Ses débuts à la Philharmonie de Berlin accompagnés des Solistes de Chambre de Berlin, salués par le public et la critique, lui ont permis de jouer par la suite au Concertgebouw d’Amsterdam, au Carnegie hall de New York et dans de nombreux festivals américains ainsi qu’à Londres, Bruxelles et en Espagne. En Allemagne, Didier Castell-Jacomin a joué avec la Baden Baden Philharmonie, en Suisse au New Year Festival de Gstaadt et en France, salle Cortot, au Théâtre de l’Athénée, Theatre du Colisée etc.… Norman Lebrecht, d’habitude féroce, a vu en lui : « Un pianiste pétillant » et Paul Badura-Skoda, après qu’ils aient joué ensemble affirma qu’il était « Un véritable mozartien ». La vaste discographie de Didier Castell-Jacomin comprend des oeuvres de Mozart, Beethoven et Schumann. Son dernier opus est consacré aux femmes compositrices (Chaminade, Bonis, Clara Schumann…). Ses enregistrement ont été salués par la critique (4 Diapason, Piano Maestro...). Depuis 2017 Didier Castell-Jacomin et le Wiener Kammer Symphonie Quintet collaborent et enregistrent pour le label NAXOS. En 2019, Castell-Jacomin jouera aux USA, (Lalo piano Concerto), Berlin, Avignon (avec le philharmonique, en compagnie de Cordelia Palm , Konzertmeister dans les doubles concerti de Mozart et Haydn), à Lens, Catania pour ne citer que ces villes. Castell-Jacomin vient de terminer une tournée avec le chef Julien Benichou, et l’orchestre Mid-Atlantic Symphony aux USA et notamment a Baltimore.


Laurence Malherbe, artiste lyrique

Laurence Malherbe fait partie de ces musiciennes/chanteuses explorant sans relâche toutes les esthétiques. Elle s’attache depuis toujours à ne laisser aucune barrière s’immiscer dans sa pratique et son amour immodéré de la Musique, DES Musiques. 1er Prix de Chant Lyrique du Conservatoire National de Région d’Orléans. Diplômée du CNIPAL. 2nd Prix des Concours Internationaux de Chant Lyrique UFAM et Léopold Bellan, finaliste des Paris Opera Awards en 2013, elle étudie le Jazz à la Bill Evans Academy. Elle fréquente les scènes lyriques (Marseille, Montpelliers, Munich, Liège, New-York, Maastricht, Salle Cortot, Salle Gaveau, …), y interprétant les plus grands rôles et compositeurs du répertoire classique (Carmen, Donna Elvira, Mimi,…, Bizet, Mozart, Puccini, Schubert...), et ne s’interdit aucune incursion dans le Jazz, la Comédie Musicale, et les Musiques actuelles. Elle affectionne particulièrement le Récital de Lieder et Mélodie Française avec les Pianistes Didier Castell-Jacomin et Michèle Pondepeyre avec qui elle parcourt l’Europe y interprétant Schubert, Schumann, Ravel, Duparc, Chausson, etc… Sa discographie comprend: les Lieder de Schubert « Schubert Transgression » (Cristal Records/SONY Music), des créations contemporaines en compagnie de l’Ensemble Archimusic « MuTemps » « Pensées Pour Moi- Même » et divers projets Jazz et Rock, notamment le projet « Excursus/WinterreiseFragments » avec Laurent David, Eric Groleau et Faro, musiciens incontournables des scènes Jazz et Alternative Française (Marcal/UVM Distribution).


Dimitri Masslennikov, violoncelliste

Originaire de Saint-Petersbourg, Dimitri Maslennikov révèle sa dimension musicale en remportant entre 11 ans et 13 ans, l’International Soloists Competition de Moscou, la Czech International Competition de Prague, un Prix du Concours Tchaïkovski ainsi que du Concours Rostropovitch. Il reçoit à 14 ans, une bourse du gouvernement français pour étudier au Conservatoire de Paris d’où il sort avec un Premier Prix à l’unanimité. Il est très tôt invité par des orchestres réputés : Les Solistes de Moscou (direction Yuri Bashmet), Les Virtuoses de Moscou (direction Vladimir Spivakov), le Russian Symphony Orchestra (direction Marc Gorenstein), l’Orchestre de la Radio de Prague (direction Vladimir Valek), l’Orchestre Philharmonique d’Israël (direction Giuseppe Sinopoli), le Montreal Symphony Orchestra (direction Kent Nagano), l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg (direction Kirill Karabits), l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg sous la direction du maestro Youry Temirkanov. Vient alors une rencontre importante avec Christoph Eschenbach sous la direction duquel il fait des tournées entières avec l’Orchestre de la NDR Hambourg, le Bamberger Symphoniker, le Chicago Symphony Orchestra, le Philadelphia Orchestra. Christoph Eschenbach réalisera deux grands disques avec Dimitri : les concertos pour violoncelle de Chostakovitch n°1 & 2, avec l’Orchestre de la NDR Hambourg, et les «Variations sur un thème Rococo » de Tchaïkovski avec le Deutsche Symphonie Orchestra. Ces enregistrements lui vaudront des débuts remarqués au festival du Schleswig-Holstein, de Rheingau et à la Philharmonie de Berlin. Dimitri Maslennikov joue un violoncelle Nicolo Gagliano de 1770 et un archet de Charles Peccatte.


Informations pratiques

Samedi 23 novembre
à 20h

Théâtre le Colisée,
rue de Paris

  • Tarif : 20€
  • Tarif réduit : 14€
  • Tarif jeune : 10€